DSC00138
3
45148340_2082040108518768_99193726554026
Bannière_page_FB_4
31693073_10214254211661963_9124262269180
45198382_2088086954580750_62333175187950
Appel_à_projet_bis
45093807_2082042455185200_33325029979880
45105890_2082039231852189_37531476840268
45030037_2082039808518798_40254734312092
45342248_2088087011247411_84518772834964
45274022_2088087441247368_54211205328986
45009572_2082042161851896_76648087424996
45008524_2088085911247521_91685416854901
45091000_2082040455185400_83978347064433
45361644_2088087557914023_51211380739580
45411294_2088087297914049_18709638609580
45244326_2088087077914071_79155419238535

2018 / (RE)FAIRE LE MUR

« La ville », l’objet en question

De quelle ville parle-t-on ?

Mais comment parler d’urbanité sans humanité - autrement dit sans société ? Peut-on même concevoir l’urbanisme et l’architecture sans prendre en compte l’individu ? Et quelle place donner à la personne dans cette foule d’interactions sociales et ce chantier d’immeubles en construction ? Ces murs qui nous entourent sont-ils la condition de nos interactions
sociales quotidiennes ou bien sont-ils au contraire facteur d’isolement ? La ville contemporaine telle que nous la connaissons et côtoyons aujourd’hui est-elle celle du ciment social ou du béton inanimé ?

(RE)FAIRE LE MUR invite à voyager dans un environnement habituel au quotidien banal et dans un espace-temps artistique totalement réaménagé et c’est une exposition éphémère encore en chantier dont vous êtes les ouvriers.

Nous avons tous une idée de ce à quoi ressemble une ville. Volume compact constamment en chantier, amas d’individus pressés par leur quotidien, terrain d’expériences collectives, de paroles et de regards échangés... La liste est longue et les points de vue sont infinis.

Loin de renier la pluralité culturelle des paysages urbains, l’exposition prend le parti-pris de faire de la ville un objet artistique. Son originalité tient en ce qu’elle ne propose pas une simple confrontation ou rencontre des cultures, mais explore la rue empruntée chaque matin par tout-un-chacun.

 

Trop côtoyé, tant intériorisé, l’espace urbain est devenu le papier-peint de notre routine quotidienne. Chaque œuvre est une proposition, un regard et un parti pris social explorant cet espace-temps urbain vécu.

  • Instagram - Black Circle
  • Facebook - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

AVEC LE SOUTIEN DE

Commission FSDIE